"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

jeudi 31 mai 2012

LA CIRCULAIRE GUEANT ABROGEE

 
 Liberté, égalité, fraternité


La France commence à retrouver ses couleurs : la circulaire Guéant, du nom de l'ancien ministre de l'intérieur de Nicolas Sarkozy, qui restreignait la possibilité, pour les étudiants étrangers diplômés de travailler en France, au mépris de toutes les  traditions républicaines (et de tout bon sens), vient d'être abrogée par le gouvernement socialiste, comme s'y était engagé François Hollande. Espérons que le nouveau gouvernement ne s'arrêtera pas là et aura à cœur de mettre à bas, dès qu'il le pourra, l'amoncellement de lois, décrets et circulaires prises par la droite contre les étrangers dans le seul but de flatter l'extrême-droite. Rétablissons au plus tôt les valeurs de la République, sacrément mises à mal depuis quelques années par la droite La France y retrouvera son honneur.

Pour plus d'informations : L'Express

UN ESPOIR POUR FLORENCE CASSEZ

 

 Je n'ai jamais cru à la culpabilité de la française Florence Cassez, emprisonnée depuis plus de 6 ans au Mexique après un "jugement" inique qui fleurait bon la corruption et le montage de coup. Un nouvel espoir est né pour elle et sa famille depuis quelques jours. La juge Olga Sanchez, chargée de son dossier à la Cour suprême du Mexique a repris en main l'affaire et a déclaré qu'elle devait être libérée. Espérons pour Florence, pour la justice et pour le Mexique qu'elle sera entendue par ses pairs dont trois (sur 5) sont encore réticents à libérer notre compatriote.

Pour en savoir plus : L'Express

BIENVENUE A ROMEO LANGLOIS

 Bienvenue à Roméo Langlois, le jounaliste français enlevé par les FARC en Colombie et relâché après un mois de captivité. Bon retour parmi ta famille et tes amis.

MUSIQUE : DIANE TELL INTERPRETE "LA LEGENDE DE JIMMY"



Merci à Jean-Claude d'avoir mis cette vidéo en ligne sur son Facebook. A mon tour...

mardi 29 mai 2012

PHOTOGRAPHIE : JEAN-CLAUDE DELOMENIE


Photo de Jean-Claude Deloménie (tous droits réservés) Montreuil   

UN AN QU'ARTHUR EST AVEC NOUS




Cela a fait un an tout juste hier (lundi de Pentecôte 2011) que j'ai trouvé Arthur devant la porte. Il était en tellement mauvais état que je l'ai cru mort et que, si je me suis baissé pour le ramasser, c'était dans l'idée de l'enlever de devant la porte de mes jeunes voisins qui ont deux petites filles en me disant que, si elles le voyaient, cela allait être un dame. 

Mais, lorsque je l'ai pris, j'ai vu qu'il était encore en vie. Je rappelle cela pour ceux qui n'auraient pas lu le post dans lequel je raconte les circonstances dans lesquelles j'ai sauvé Arthur et qu'il a commencé à faire partie de notre famille. Un an après, il est  toujours avec nous, très handicapé certes (son train arrière a été écrasé, sans doute par une voiture) mais bien vivant et heureux de l'être. Seul, il n'aurait pas survécu longtemps, ne serait-ce qu'à cause des voitures ou des prédateurs. Il était d'ailleurs tellement épuisé lorsque je l'ai ramassé qu'il n'avait peut-être devant lui pas plus d'une à deux heures à vivre.

J'avais déjà eu un pigeon, qui a vécu avec nous 11 ans et est morte (c'était une femelle) de sa belle mort. J'en ai eu un autre, Puck, qui était atteint d'une méningite, et n'a pas survécu. Le lien avait été très fort avec eux, mais il est encore plus fort avec Arthur qui passe le plus clair de son temps avec ma mère ou moi et nous démontre à chaque instant sa totale confiance et son affection sans bornes. Et oui, un pigeon, un simple pigeon, de ceux que certains surnomment avec mépris et dégoût "les rats des villes", sont des êtres intelligents et affectueux. Et, dois-je ajouter, d'une propreté exemplaire ! 
J'ai beau savoir que c'est un peu ridicule, surtout pour un mécréant de mon acabit, mais j'en arrive à penser que le fait que nous l'ayons trouvé un soir de Pentecôte est une drôle de coïncidence (pour ceux dont les notions de religion sont un peu oubliées, je vous joins ce lien avec l'article de Wikipedia qui vous rappellera ce qu'est la Pentecôte).

Peu importe que vous soyez croyant ou pas. Que vous considériez mon amour pour les animaux comme une faiblesse ridicule... Je sais au fond de moi que j'ai raison et que l'amour des animaux est quelque chose de beau, de grand, et que c'est à double sens. A la limite, ils nous donnent plus d'amour que nous ne leur en donnons. Dans le cas d'Arthur, c'est flagrant. Ce n'est pas une reconnaissance du ventre. C'est ainsi, c'est tout, et c'est immense et je pense souvent qu'il fut un "don du ciel".

Je voulais partager ces quelques mots avec ceux qui pourront les comprendre. Tant pis pour les autres. Oui, tant pis pour eux parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils perdent.
  

HAPPY BIRTHDAY BOB DYLAN !

 Afin de fêter l'anniversaire de Bob Dylan, qui tombe cette semaine, j'ai exhumé un vieux 45 tours que j'avais. Il est extrait de son album "Slow train coming" qui date de 1979. La chanson que j'ai réécouté avec plaisir s'intitule "Man gave names to all the animals" et fait référence à la Genèse. Je n'ai malheureusement trouvé de cette chanson qu'une vidéo de très mauvaise qualité où la chanson est est interprétée par Bob Dylan. J'ai fini par trouver celle-ci où la chanson est interprétée par Jason Mraz. Regardez bien la vidéo et essayez de répondre aux questions : vous n'en écouterez que mieux le texte, sympa et amusant.



Bonne chasse !!! and Happy birthday Bob Dylan.

lundi 28 mai 2012

MUSIQUE/MUSIC : ANTONY & THE JOHNSONS

 

Un physique peu avantageux mais une voix exceptionnelle, Antony Hegarty interprète ici "Fistful of love". Magnifique. Je vous avais déjà présenté une vidéo illustrée par un solo de danse mise en ligne le 6/1/2011 où il interprétait Soft black star.  

jeudi 24 mai 2012

PARTAGEONS UN MOMENT DE TENDRESSE



Merci à/Thanks to  : http://www.petsami.com/ sur Youtube

Pierre de Ronsard : "Mignonne, allons voir si la rose"

Photo prise à Mirmande le 19 mai 2012


A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vôtre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vôtre beauté.

Pierre de Ronsard (1524-1585)

jeudi 17 mai 2012

PHOTO : PLAGE DE SAINT-MALO


Voici une belle photo de la plage de Saint-Malo prise par un ami, Cyril Hadji-Thomas (reproduite avec son autorisation).

mardi 15 mai 2012

MUSIQUE/MUSIC : THE IRREPRESSIBLES


C'est grâce à la dernière vidéo de danse (Dennis Mac Dao sur la scène de Base Berlin) que j'ai mise en ligne que j'ai  été amené à rechercher quel était le titre de la chanson et l'interprète sur laquelle il dansait. Grâce aux paroles, j'ai réussi à l'identifier. Le titre de la chanson est : "In this shirt" et les interprètes (il s'agit en fait d'un groupe de 10 musiciens-danseurs) s'appellent The irrepressibles. Ils se sont produits entre autres en juillet 2010 lors des Nuits de Fourvière) Vous pouvez les retrouver sur leur Facebook mais voici aussi un lien sur Wikipedia qui vous en dira un peu plus sur eux.



Vidéo de Michael Cassan (pseudo mikadancer sur Youtube. Les danseurs sont Michael Cassan, Maurice Haddad, Laura Touton et Aurore Leonard)

In This Shirt (By The irrepressibles)

I am lost, in our rainbow, now our rainbow has gone,
Je suis perdu, dans ton arc-en-ciel, maintenant que ton arc-en-ciel a disparu
Overcast, by your shadow, as our worlds move on,
Recouvert par ton ombre, comme nos mondes se sont enfuis,

But in this shirt, I can be you, to be near you for a while,
Mais, dans cette chemise, je peux être toi, être près de toi pour un moment encore,

There's a crane, knocking down all those things, that we were,
Il y a une grue qui met à bas toutes ces choses, ce que nous avons été,
I awake, in the night, to hear the engines purr,
Je m'éveille, dans la nuit, pour entendre les moteurs ronfler,

There's a pain, it does ripple through my frame, makes me lame,
Il y a une douleur, elle rampe à travers mon corps, elle me fait boiter

There's a thorn, in my side, it's the shame, it's the pride...
Il y a une écharde, dans mon côté, c'est la honte, la fierté

Of you and me, ever changing, moving on now, moving fast,
De toi et moi, toujours changeants, toujours continuant, toujours plus vite

And his touch, must be wanted, must become, through your ask,
Et son contact, doit être souhaité, doit devenir, à travers ta question 

But I need Jake to tell you, that I love you, it never rests,
Mais j'ai besoin de Jake pour te le dire, que je t'aime, cela ne s'arrêtera jamais,

And I've bled every day now, for a year, for a year,
Et j'ai saigné chaque jour, pendant un an, pendant un an, 

I did send you a note on the wind for to read....
Je t'ai envoyé un mot sur le vent pour que tu lises

... Our names there together must have fallen like a seed...
Nos noms là ensemble ont dû tomber comme une graine

... To the depths of the soil buried deep in the ground,
Dans les profondeurs de l'humus, profondément enfoncés dans la terre, 

On the wind, I could hear you, call my name, held the sounds,
Dans le vent, je peux t'entendre, appeler mon nom, l'écho se prolonge, 
I am lost,
Je suis perdu

I am lost, in our rainbow, now our rainbow has gone,
Je suis perdu...

I am lost, in our rainbow, now our rainbow has gone,

I am lost.

[ Thanks to Lyricsmania  Traduit par Dreamcatcher]

JOSE BRAGATO : TANGO "GRACIELA Y BUENOS AIRES"



Voici l'une des pièces interprétées par Marie-Luise Klein et Marcelo Montes, dimanche soir 13 mai, à l'église de St. Jean-de-Pourcharesse dans le cadre du concert d'inauguration des restaurations du retable. Ce n'est pas l'interprétation que nous avons entendue  car elle n'est pas enregistrée. Je mets ici l'interprétation de cette même pièce la plus approchante que j'ai pu trouver.



Source : You Tube (Orfeo Music Festival Prize winner concert in Sterzing/Vipiteno
July 2010) Seul le nom du violoncelliste est indiqué : Sebastian Bertoncelj)

ANGE PRESENTANT LA DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME


En ce jour de passation des pouvoirs, n'est-ce pas un magnifique symbole ? L'ange présentant la déclaration des droits de l'homme et du citoyen ? (Photo d'Olivier Lecointe sous Copyright - avec autorisation de l'auteur)

MUSIQUE/MUSIC : MUSE AT THE GLASTONBURY FESTIVAL (2010)

A beautiful moment.



lundi 14 mai 2012

PHOTOGRAPHIE : OLIVIER LECOINTE



Voici un nouveau photographe de talent que j'ai découvert grâce à Facebook. L'une de ses spécialités est de réaliser des photos en utilisant les reflets dans les vitrines. C'est une technique intéressante et qui donne par moment des résultats assez extraordinaires, où l'on a l'impression de se trouver entre rêve et réalité, ce qui me plaît bien. Il s'appelle Olivier Lecointe et il habite Paris. Si vous voulez voir davantage de ses oeuvres, voici un lien avec ses nombreuses productions ICI
Olivier Lecointe m'a autorisé à reproduire quelques unes de ses photos mais je précise qu'elles sont protégées par un copyright et je vous demande de respecter la propriété du photographe. Si vous souhaitez le faire connaître, demandez-lui préalablement l'autorisation.     



Bonne visite sur ses albums !

dimanche 13 mai 2012

UN AN APRES LE MOUVEMENT DES INDIGNES CONTINUE


Madrid - Plaza del Sol (13 mai 2012)

Cela fait un an que des milliers d'Espagnols manifestaient leur indignation Plaza del Sol à Madrid. Ils ont donc voulu rappeler à leurs gouvernants qu'ils étaient toujours là, motivés, critiques face à les mesures de rigueur qu'on leur impose et qui touche les plus pauvres, les plus riches ayant su, par l'évasion fiscale et l'immoralité économique dont ils font preuves, ne pas être concernés par ces mesures.
Le mouvement a aussi été important au Portugal et en Grande-Bretagne, pays qui n'avait pas connu de grandes mobilisations depuis la sinistre période Thatcher [Source : 24 heures]
Je voudrais en profiter pour vous rappeler ces quelques lignes qui ouvrent le petit livre de Stéphane Hessel (publié en 2010) mais de plus en plus actuel : Indignez-vous !
"93 ans. C'est un peu la toute dernière étape. La fin n'est plus bien loin.  [Je précise que le livre ayant été publié en 2010, Stéphane Hessel a aujourd'hui 95 ans]. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : les années de résistance et le programme élaboré il y a 66 ans par le Conseil National de la Résistance ! (...)
De ces principes et de ces valeurs, nous avons aujourd'hui plus que jamais besoin. Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société de sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l'égard des immigrés, pas cette société où l'on remet en cause les retraites, les acquis de la Sécurité sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous avions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil National de la Résistance. 
"A partir de 1945, après un drame atroce, c'est une ambitieuse résurrection à laquelle se livrent les forces présentes au sein du Conseil de la Résistance. Rappelons-le. C'est alors qu'est créée la Sécurité sociale, comme son programme le stipulait : "Un plan complet de Sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d'existence (...); une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours (...), le retour à la nation des grands moyens de production monopolisés, fruit du travail commun, des sources d'énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d'assurance et des grandes banques", "l'instauration d'une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l'éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l'économie." L'intérêt général doit primer sur l'intérêt particulier, le juste partage des richesses créées par le monde du travail primer sur le pouvoir de l'argent."
Près de 70 ans, il n'y a pas un mot qui ne trouve écho dans la situation que nous vivons et ce programme pourrait être repris à l'identique point par point.
Que l'on ne nous fasse pas rire. En 1945 qu'était l'état de la France. Au sortir d'une guerre meurtrière où les blessures étaient immenses, où les outils de production et les infrastructures étaient détruites, aussi bien en France qu'en Allemagne (qui de plus étaient d'irréconciliables ennemis), la crise n'était-elle pas plus grave, n'était-elle pas plus profonde que de nos jours. Tout était à reconstruire. Et nous y sommes parvenus... Pour en arriver en 2012 à 8 millions de Français vivant en-dessous du seuil de pauvreté sur une population de 64 millions d'habitants. Comment en sommes-nous arrivés là ? Certes, notre société est en mauvais état, notre production industrielle en déclin, mais, que diable, secouons-nous ! La situation ne peut pas être pire qu'en 1945 et, à cette époque, nos vaillants grands-parents ont réussi à tirer la France d'une situation bien plus catastrophique et désespérée qu'elle ne l'est. INDIGNONS-NOUS et REAGISSONS !!!

Réf. Stéphane HESSEL - Indignez-vous. Montpellier, Indigène éditions, 2010    

vendredi 4 mai 2012

HAPPY BIRTHDAY KEITH HARING


Keith Haring, ça ne vous dit rien ? Et pourtant, ses petits personnages entremêlés et colorés qui plaisent beaucoup aux enfants sont entrés au panthéon de l'art moderne depuis les années 80. Des salles entières sont désormais consacrées à cet artiste qui commença en fuyant la police qui le pourchassait lorsqu'il taguait les murs et le métro de New York. Sa première exposition a eu lieu à New York en 1982 et son oeuvre a obtenu une reconnaissance internationale grâce à l'exposition qui lui a été consacrée en 1985 par la Biennale de Paris. Il est mort du sida le 16 février 1990 à l'âge de 31 ans. Par un doodle Google nous rappelle aujourd'hui qu'il aurait eu 54 ans. Un an avant sa mort, en 1989, il avait créé la Keith Haring Foundation qui vient en aide aux enfants et aux organisations luttant contre le sida. .

Happy birthday Keith ! We miss you