"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

vendredi 24 juillet 2009

My boy Jack - The grave

Thank you to dechagny for the amazing and beautiful idea to combine the movie "My boy Jack" and this song.

mercredi 15 juillet 2009

brian may - dream of thee (furia)

LA CITE IDEALE ET PIERO DELLA FRANCESCA

La cité idéale (Palais d'Urbino)*

C'est grâce à Michel Aulagnier qui a mis en ligne quelques photos de ces peintures sur Facebook que j'ai été amené à commenter cette "Vue d'une cité idéale" qui se trouve au palais ducal d'Urbino. Selon un livre que je possède, "Elle est animée de la même recherche de formes absolues et de la même atmosphère suspendue qui caractérisent les marqueteries des portes [du palais]. La paternité du tableau est discutée : certains l'attribuent à Piero della Francesca, d'autres à un artiste de son entourage. Certains y voient une ébauche de scène pour une comédie, d'autres une illustration pour le célèbre traité de prospective de Piero della Francesca, De prospectiva pingendi. "

"Ville déserte, écrit Rotondi, en attente d'habitants, toute préparée à la fête, avec des fleurs aux fenêtres et des portes mystérieusement entrouvertes, prêtes à accueillir avec un austère bonheur la vie humaine (...)"

[Extrait de : Carlo BO, Le palais ducal d'Urbino, Paris, Ed. Atlas, 1988 (Les passeports de l'art).]

* Merci à : http://www.wga.hu/index1.html (banque d'images libres de droits pour une utilisation pédagogique ou personnelle)

mardi 14 juillet 2009

PETER CINCOTTI : "December boys"


Paroles de "Decembe boys" par Peter Cincotti :

I'm thinking about you, and I remember everything, all of us
I look at the ocean, but still I can't see anything, but all of us.
The time of open hearts, the time before the rest of life begins
the learning who we are,
what I'd give to be December boys again.

Nothing was easy, but I would do it all again, and never change a thing,
It's all about choices, but I couldn't watch you walk away, without following.
The lifes of broken dreams, the lifes dividing strangers from your friends,
we live in you and me,
What would I give to be December boys again.
In between a man and child all bliss hearts is running wild, everything on earth was worth a child, it took me by surprise
I felt so good to be alive.
Sooner or later You'll find the end to everything, but life goes on,
Twisting and turning forcing us through everyday, until it's gone.
At last I think I know
The past is where we keep what might have been But, it's best to let it go

Coz' we'll never be December boys again,
We'll never be December boys again,
Never be December boys again,
Never be December boys again.

Peter Cincotti - December Boys (Live on RFM)

Générique de fin de December Boys

FILM : "THE DECEMBER BOYS" AVEC DANIEL RADCLIFFE

Je ne comprends toujours pas pourquoi ce film australien, de Rod Hardy, bien qu'il soit sorti depuis 2007 aux USA, n'a toujours pas été présenté en France. Je l'ai finalement trouvé en DVD en anglais (non sous-titré français - ce qui ne me gêne pas mais peut en gêner d'autres, d'autant plus qu'il est sous-titré en arabe, hébreu et... islandais !)
Donc, je viens de le voir, et c'est une excellente comédie dramatique. L'histoire est adaptée du roman de l'irlandais et homme politique Michael Noonan : quatre adolescents, orphelins, sont élevés dans un orphelinat du nord de l'Australie. Les soeurs qui le dirigent décident d'utiliser le don fait à l'orphelinat pour offrir des vacances sur la côte sud de l'Australie, à ceux que l'on appelle les "December boys" car ils sont tous nés en décembre. Ils passent ces vacances dans une crique paradisiaque au bord de la mer au milieu de gens simples, dont le couple âgé qui les accueille chez eux.
Un jeune couple vit aussi dans ce coin perdu. Ils ne peuvent avoir d'enfants et sont décidés à en adopter un. Les quatre adolescents se lancent alors dan une compétition pour se faire aimer et adopter pr le jeune couple.
C'est un très beau film, émouvant et chaleureux, un de ces films qui rendent heureux et qu'on aurait vraiment tort de ne pas voir. Je viens de voir sur Cinémovies qu'il allait être diffusé sur Orange Cinéhappy les 15-16 et 21 juillet 2009. Si vous pouvez le voir, ne vous privez pas.

Le générique de fin est aussi magnifique (interprétation de Peter Cincotti).

dimanche 5 juillet 2009

LOI HADOPI : LE GOUVERNEMENT PASSE EN FORCE !


Malgré les avis critiques ou franchement contre du Conseil Constitutionnel, de la CNIL, du Parlement européen et de de milliers d'internautes, le gouvernement et les industriels du disque et du cinéma sont bien décidés à passer en force. La loi Hadopi, à peine retoquée, devrait être promulguée incessamment , après de légers replâtrages. La nomination de Frédéric Mitterand en remplacement de Christine Albanel, changera d'autant moins la donne que c'est maintenant le ministère de la Justice qui est chargé de faire "avancer" un dossier. L'entêtement n'est jamais bon en politique. Celui de ce gouvernement relève de l'autisme !
Continuez le combat : comme 5489 français, signez la pétition lancée par SVM (Sciences et Vie Micro) sur http://www.svmlemag.fr/petition_riposte_graduee_liste

BO DU FILM "DISTURBIA"

This World Fair

En regardant aujourd'hui le film "Disturbia" (traduit en français sous le titre Paranoïak") avec Shia LaBeouf http://fr.wikipedia.org/wiki/Shia_LaBeouf, j'ai découvert un nouveau groupe que je ne connaissais pas : This world fair (abrévié TWF) http://en.wikipedia.org/wiki/This_World_Fair qui interprète "Don't make me wait" (Ne me fais pas attendre).
Lyrics :
Angel eyes why do you look back
And all this time how did you know that
I'd be here, I'd be here, I'd be here
In this world all alone
So don't make me wait, honey
Don't make me say it out loud
Don't hesitate no honey
Or it will all fall down
Angel eyes why do you gaze
Eveytime I loose my way
You, find me here
Find me here, find me here
So don't make me wait, honey
Don't make me say it out loud
Don't hesitate now honey
Or it will all fall down
Don't make me wait, honey
Don't make me say it out loud
Don't hesitate now honey
Or it will all fall down
All fall down
Don't make me wait, honey
Don't make me say it out loud
Don't hesitate now honey
Or it will all fall down

This World Fair "Don't Make Me Wait" from Disturbia